Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Normandie, les gens sont assez méfiants et formalistes.

Ils ont le respect de la chose écrite. Ainsi réclame-t-on un reçu quand on traite une affaire avec quelqu'un qui « n'est pas du coin » ou qui est peu connu. Ce reçu est demandé pour l'argent versé, sous la forme suivante: « Vous m'ferez ben eune p'tite écriture, sans vous commander. »

 

A côté de cela vous voyez dans les foires les marchands de bestiaux conclure des marchés, en se serrant la main et en prononçant la formule rituelle: « Tope-là, marché conclu » « et cochon qui s'en dédit. »

 

Les « Horsains » sont les gens du dehors, qui ne sont pas normands. Le temps va mouver = va changer. La forêt qui présente au printemps des verts de nuances diverses au moment de la pousse des jeunes feuilles commence à « mêler ». On dit de même à l'automne quand les arbres de la forêt se chargent des ors les plus éclatants et les plus variés au milieu desquels survivent des îlots de feuillages encore verts.

Les commentaires sont fermés.